Après vous

by Alex Thériault

supported by
avecalextheriault
avecalextheriault thumbnail
avecalextheriault Une rencontre entre la musique rétro française des années 60 le punch des enregistrements actuels.
/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $9.99 CAD  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Album Après vous
    9 pistes - 30 minutes

    Includes unlimited streaming of Après vous via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 3 days

      $14 CAD or more 

     

1.
Après vous 05:00
Je me suis lassé de la rivière J’ai remonté Saint-Laurent dans les remous Quand la nuit ne rafraichit plus rien On y revient on y revient C’est moins sérieux sous les néons Trop tard pour faire attention Pose un sourire sur ta joue J’arrive à ne plus penser Les chars veulent me dépasser Le vent est doux Dans le ciel chacun voit son drapeau Plus haut qu’avant Alors qu’à terre Nos rêves S’endorment sur le trottoir Ici sur les notes noires On voit jusqu’à l’autre bout Après vous Après vous Chacun reprend sa place au feu rouge Y’a ceux assis y’a ceux debout On s’élève contre le capital Moi je pédale je pédale Je cherche quelque chose d’immense Qui nous arrive en silence Mais qu’on peut voir de partout Comme la lune devant nous Les filles de McGill s’envolent Fini l’école Elles planent là où c’est nouveau Où c’est nouveau Où Je ressors le même marteau J’enfonce le même clou Après vous Après vous Demain je reprendrai mes recherches Ma quête mon voyage en dessous Changer les choses de l’intérieur Qu’on soit meilleur Soit meilleur J’étais aveugle maintenant je vois Tant qu’y est pas question de moi Je peux rouler dans les cailloux J’ai pu grand-chose d’un rebelle Trois-Rivières ou Los Angeles I follow you Quand j’oublie le but des travaux Je saute mon tour Je sors prendre un verre J’espère Comme si j’avais le choix Mon cœur a juste une voix Mon vélo n’a que deux roues Après vous Après vous
2.
Brave 03:41
J’avais choisi de vivre seul C’était pas mon premier choix T’avais l’air perdue Je t’ai pris sur moi Quand c’est devenu trop lourd J’en ai mis sur mon dos Pour te plaire J’ai voulu te plaire Tu disais fais attention à toi Au large le vent est froid Tu joues au marin Comprends bien C’est pire que tu crois L’amour dans les vagues J’étais brave J’étais une épave Mais j’étais brave Je me suis attaché au mât Je me prenais en main Je rangeais la chambre Je plaçais les coussins Tu disais mon amour Je reprenais la barre Tu pleurais Quand tu pleurais je ramais L’amour dans les vagues J’étais brave J’étais une épave Mais j’étais brave Bientôt on nageait dans le salon Y’avait de l’eau sur le pont On allait couler J’ai plongé Toi aussi t’étais mouillée L’amour dans les vagues J’étais brave J’étais une épave Mais j’étais J’étais une épave
3.
Sous mes champs de glace C’est plus chaud qu’un baiser Je m’y nourris d’audace Et d’éternité Dans la paix de mes profondeurs J’apprends à aimer J’apprends à aimer La vie à la surface Elle m’épuise Elle brandit sa menace Elle me crise Je fuis les marais L’emprise du normal Je vois le sommet Mais tout m’avale Sous mes terres brûlées Y’a l’eau de l’océan J’y nage en sûreté J’y prends tout mon temps Dans les confins de la lenteur Je vois la lumière Je vois ma lumière La vie à la surface Elle m’ennuie Elle m’agite, elle m’agace Elle me bruit Je ferme les yeux Devant sa disgrâce Je reste curieux Mais tout me lasse Certains me croient triste et froid Certains me voient sous l’orage Non je suis au cœur des nuages Mes pensées comme paysages Mon passé comme seul bagage J’ai pris Un sentier usé Par la pluie Les marées Sous mes champs de glace C’est plus chaud qu’un baiser Je m’y nourris d’audace Et d’éternité Dans les sourires de la grandeur Je commence à croire Je commence à croire La vie à la surface Elle me gâche Elle m’assigne une place Elle me tâche J’évite les ravins Des toujours des jamais J’ai peur de rien Mais tout m’effraie
4.
Cyndi 00:48
Ton nom c’était Cyndi Je m’appelais Alexandre Je pouvais pas comprendre Que c’était mal parti J’avais dix ans et demi
5.
On va couper un arbre Dans le parc près de chez moi Il est grand il est vert Je sais pas trop ce qu’il a Il doit être malade Y passera pas l’hiver Et qui voudrait attendre Qu’il tombe du haut des airs Tombe du haut des airs On les coupe les arbres Par dizaine de milliers Et je ne suis pas en pleurs Devant ma feuille lignée Mais je restais planté là Lui gardait le moral Il dormait dans le vent Et tout semblait normal Tout semblait normal Je regardais les gens Comme je pensais à lui Je pensais à moi aussi Quand même on apprend On vient jamais bien grand On pousse comme hier On plie comme avant Le temps de faire des racines T’es déjà sous terre On va couper un arbre Est-ce que j’en ai parlé? Je devais lui dire bonsoir Avant qu’on l’ait couché Mais qu’est ce que je pourrais dire Qui soit pas dérisoire Qu’est ce qu’on peut faire À part se dire au revoir Au revoir On va couper un arbre L’été va continuer J’ai envoyé la main Puis je suis rentré
6.
J'oublie 01:53
Je me souviens de mes erreurs Je sais trop bien ce qui me fait peur Je sais le doute Je sais tout ce qui me dégoute Je sais encaisser Je sais endurer Je sais la colère écarlate Je sais le silence qui éclate Mais quand je suis en elle j’oublie La neige La pluie La tristesse qui me suit Ma flamme qui faiblit Quand je suis en elle j’oublie
7.
Je ne suis pas certain d’avoir bien saisi On fait quoi une fois rendu ici? À droite je la vois rire À gauche c’est encore pire Quelque part devant Elle m’appelle elle m’attend O.K. Je vais devoir être vigilant Ou je vais me prendre une rose entre les dents Va marcher dans les feuilles mortes Vois le danger que ça comporte Défais tes boîtes Pis prends ton temps Comment revenir aux choses simples Y’a son odeur sur mon linge Comment garder la tête froide Je l’imagine l’été prochain Son corps brulant en maillot de bain J’imagine l’été prochain Éteins-moi ce film-là au plus vite Ça t’angoisse autant que ça t’excite Retombe pas dans tes faiblesses Termine tes changements d’adresse Repeins les murs Pis roule lentement Comment revenir aux choses simples Y’a son odeur sur mon linge Comment garder la tête froide Je l’imagine l’été prochain Elle va être cute en maillot de bain J’imagine l’été prochain Y’annonce beau l’été prochain Ah! T’imagines! L’été prochain
8.
Couché dans ton lit Désarmé démuni J’écoute les bruits qu’on entend Quand c’est la nuit Oh je te voudrais plus près Mais j’ose pas ça te réveillerait Je me sens ouvert en deux J’ai nulle part où me cacher Quand j’en aurai le courage J’irai te montrer Le soleil trop brulant Le rocher escarpé Le gouffre au bout du champ Moi je pars au vent Je m’essouffle après Je suis pas souvent L’homme que tu connais J’ai échoué en amour Et j’ai aucun regret Je peux pas faire autrement Ça doit être vrai Je cherchais du bois J’ai trouvé une forêt Tu dors en me tenant la main Pis ça le fait Oh si j’ouvre pas la voie Qui viendra me parler de toi Je ne serai pas moins seul Seulement plus heureux Demain je reviendrai Je viendrai me nommer Comme je suis à présent Posé sur l’oreiller Libre complètement Je pars au vent Je m’essouffle après Je suis pas souvent L’homme que tu connais Oui je tombe en amour Et j’ai aucun regret Je peux pas faire autrement Ça doit être vrai
9.
La pluie a fini par tomber Guitare et rosé Plus rien à espérer T’écoutes l’eau tu vois la mer Assis dans les marches Tu restes à ta place Le soir ramasse ses affaires Tout, tout, la beauté c’est tout La beauté c’est tout petit Tu clignes des yeux c’est tout Tout, c’est tout c’est fini La beauté c’est tout petit Tu prends ton verre tu vas marcher Nulle part où aller La neige dans les sentiers Plus haut les bouleaux les sapins L’espace que l’on a Tu lui parles tout bas Son rire te fait du bien Tout, tout, la beauté c’est tout La beauté c’est tout petit Tu clignes des yeux c’est tout Tout, c’est tout c’est fini La beauté c’est tout petit La nuit le ciel est noir Tu t’endors Sans trouver T’as rien à te reprocher Le passé est si flou Tout, tout, la beauté c’est tout La beauté c’est tout petit Tu clignes des yeux c’est tout Tout, c’est tout c’est fini La beauté c’est tout petit

about

Enregistré au Studio Dandurand (Mtl), au Studio 111 (Mtl) et au Sound Boutique Studios (Los Angeles) entre mai 2018 et mars 2019.

Réalisation : Ben Wilkins
Arrangements : Ben Wilkins, Alex Thériault
Mix : Pascal Shefteshy
Matricage : Philip Gosselin

Paroles et musique : Alex Thériault

© L.F.L.A

credits

released May 31, 2019

Batterie, percussions : William Côté
Basse : Hugo Chaput

Basson : Romain Pollet
Trompette, trombone : Benoît Paradis
Clarinette, Clarinette basse : Guillaume Bourque
Flute : Érick Hove

Fender Rhodes, orgue : François Therrien
Mandoline, guitare électrique : Dimitri Lebel-Alexandre

Violoncelle : Caroline Milot
Violons et alto : Maria Demacheva

Yamaha Sk50D, Steel Pan : Ben Wilkins

Choeurs : Audrey Emery, Myëlle

Guitare acoustique, guitare électrique, piano à queue, piano droit, mellotron, orgue, voix : Alex Thériault

license

all rights reserved

tags

about

Alex Thériault Montreal, Québec

Crooner des états intérieurs

Chanson confidence avec un backbeat

© L.F.L.A

Pistage Radio :
Richard Lafrance | gongcom@gongcommunications.qc.ca

Relations de presse :

Anne Tardif | anne@gongcommunications.qc.ca
... more

contact / help

Contact Alex Thériault

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like Alex Thériault, you may also like: